Garachico

Garachico, architecture et ville du XVII preservée.

Garachico, ville ancienne qui a gardé son charme du XVIIIe siècle

La ville de Garachico est une des endroits le plus connus de la côte nord. Très pittoresque le village n’est pas très grand mais il a preservé ses bâtiments de style colonial dans un paysage verdoyant qui longé l’océan .

Avec con mil habitants Garachico a gardé un ambiance local pas si touristique que d’autres populations du nord comme El Puerto de la Cruz. La moitié de la commune est occupe par un bois de pin canarien, par des falaises y des paysages volcaniques qui montent vers les pentes du Teide.

À Garachico comme dans beaucoup de zones de la côte nord vous trouverez des larges champs de bananiers, tandis qu’en hauteur, sur le pentes (les “medianias”) on y trouve des potagers.

Un port nautique a été construit dans une moderne marina, près du centre historique. Un lieu incontournable est la zone de piscines naturelles du El Caletón, ideal pour se baigner en sécurité. En face des piscines, au large un grand ilot volcanique et l’océan Atlantique comme décor.

Garachico fut pendant des siècles le principal port de Tenerife, pour la peche et le commerce, ce qui se monte encore par la richesse des palaces et l’urbanisme. Mais, en 1706 une éruption volcanique, celui du volcan Trevejo, a enseveli le port et fini avec l’âge dorée de Garachico.

Tour de la ville.

Place de la Libertad ©Iñigo Pedrueza.

Vous pouvez commencer dans la Place de la Liberté, Plaza de la Libertad. Depuis vous pouvez regarder cerráis des palaces de Garachico comme la Casa de Piedra (Casa de los Condes de la Gomera) et l’Eglise Sainte Anne. Puis vous arriverez sur la Place de Juan González de la Torre, centre nzeuralgique de la ville pendant l’âge dorée de Garachico, le XVI et XVIIe siècle. À coté de la place on retrouve un des anciennes portes de la ville, La Puerta de la Tierra qui donné sur l’ancien port.

Le Parc de la Puerta de Tierra qui donne sur la mer et l’ancien port enseveli est un recoin très charmant. Bars, cafétérias et aussi le vieux pressoir de la Hacienda de San Juan Degollado. Il y a aussi une petit souvenir dédié à la visite du fameux poète Rafael Alberti.

La partie du litoral commence avec le Château de San Miguel et les piscines naturelles du El Caletón, magnifique lieu pour faire un arrêt et se baigner ou profiter du soleil. Un peu plus loin une autre palace la Casa de los Marqueses de la Quinta Roja.

Piscines naturelles du El Caletón, bain et bonne cuisine.

Piscines naturelles de El Caletón. ©Iñigo Pedrueza.

L’origine des piscines fut le grande événement qui toucha la ville en 1706, l’éruption du Volcan Trevejo. La coulée de lave crea ce paysage de piscines naturelles entourées de roches volcanique en bord de mer. Ces piscines, appelées “charcos” (flaques d’eau) aux îles Canaries sont un des atouts de Garachico. La baignade est permis et sure mais il faut toujours regarder la mer et demander aux locaux, car parfois le brave Atlantique se révolte.

Après la baignade, on vous recommande déguster la riche gastronomie canarienne. Fruits de mer, poissons, viande (cochino negro, cochon noire), fruits et légumes (avocat, ananas, bananes…), les magnifiques pommes de terre, fromages et délicieux vins de Tenerife.

Monuments à Garachico.

On trouve à Garachico beaucoup de petits palais et des monuments de style colonial. Les Îles Canaries ont étendu un des premières parties de l’Espagne où ce style architectural fur mis en place, puis généralisé en Amérique hispanique. Beaucoup de ces monuments ont été bâtis pendant le XVI et XVII siècles.

Palais des Ponte Casa de los Ponte.

Les palais et hôtels appartenaient aux grandes familles de l’île. Celui fut occupé par un des familles qui ont fondé la ville. Erigé au XVIII sous une ancien palace. Aujourd’hui est un hôtel.

Palais des Comtes de la Gomera, Casa Palacio de los Condes de La Gomera.

Egalement connu sur le nom de Maison de Pierre (Casa de Piedra) à cause de sa façade de pierre taillée du XVI y XVII.

Palais du Marquis de la Quinta Roja, Casa del Marqués de la Quinta Roja.

Palais du XVI restauré pendant le XVII par le premier Marquis de la Quinta Roja. Aujourd’hui à été reconverti en hotel boutique rural.

Place de Garachico
Chateau fort de San Miguel.

Bâti par l’ordre de Philippe II en 1575 por proteger la ville des atacas de pirates et les invasions anglaises et françaises.

Maison des Moulins, Casa de los Molinos.

Les moulins et les meuniers ont éste très importants dans l’économie locale ds îles. Celui-ci est le seul qui reste en état de marche, bien que au-dessous du nivel actuel de rue. Tous étiez alimentez par des canaux qui descendent depuis les pentes de la montagne. Ont servi jusqu’au XIXe siècle. Aujourd’hui abrite une exposition sur le volcanisme.

Eglises et bâtiments religieux.

Couvent dominicain de Santo Domingo.
Par sa situation le couvent a survécu à l’éruption et garde sa fameuse façade avec sept balcons. Aujourd’hui serve comme siège de plusieurs institutions municipales.

Couvent des concepcionistas franciscaines ou de Saint François.

Couvent de nonnes qui a survécu à des erupciones incendies et tempêtes.

Eglise Mere de Saint Anne, Iglesia matriz de Santa Ana.

La construction a debute en 1520 avec le soutien de la famille Ponte. Fut rebâti après l’éruption de 1706. Plusieurs tailles décorent l’église, parmi elles le Christ de la Miséricorde sculpté au Mexique.

Ermitage de San Roque.

Petite ermitage bate par les habitants de Garachico au XVIIe siècle.

Sentiers et chemins partant de Garachico.

Vue des champs bananiers proches à Garachico. ©Iñigo Pedrueza.

La nature est toujours un élément très important à Tenerife. Il y a plusieurs sentiers de trekking qui ont comme lieu de départ Garachico. Un GR de niveau mouyen-haut va jusqu’au sommet du Volcan Chinyero. Le sentier monte par le chemindu El Lance pour en finir à San Juan del Reparo. le parcours est très beau car ont dépassé plusieurs coulées de lave. Nous verrons le pin centenaire de Cha Lorenza, des vues du Teide, le belvédère de la face sud du Chinyero et la zone de loisirs de Arenas Negras.

Comment s’y rendre.

Garachico est placée dans la partie nord-ouest de l’île de Tenerife. Para route il y a 61km depuis Santa Cruz (à peu preux 1 heure); 51km (50 minutes) depuis l’aéroport Tenerife Nord et 65km (1 heure et 5 minutes) depuis l’aéroport Tenerife Sud en prenant la dirección ouest.

Où s’héberger.

À Garachico il y plusieurs hôtels de different qualité, mais vous n’aurez pas pas de problème pour trouver des endroits convenables sur la ville ou les environs.