Nature à Tenerife Îles Canaries

Laurisylva, la forêt humide typique de la Macaronésie. ©Iñigo Pedrueza.

L’île de Tenerife a une superficie de plus de 2000 km carrés, dont une grande partie est protégé soit par un Parc National o Naturel. Le relief volcanique escarpé et varié se décline en très différent paysages. Sans aucune doute, le premier atout des Îles Canaries. Tenerife possède des paysages de montagne où la neige apparait parfois en hiver; une côte nord très humide et escarpée avec des falaises côtières, des immenses vallées volcaniques, des grottes volcaniques et des piscines naturelles dans un littoral agité. Mais aussi une partie sud parsemée de petits cônes volcaniques et ravins qui cachent des plantes endémiques… Une espèce d’Islande tropicale, Tenerife est le tropique espagnol.

La diversité de microclimats donne des paysages très différents. Voici une première liste et un petit panorama.

Le Parc National du Teide. 

Bien sûr, c’est le volcan du Teide qui domine et organise paysages, microclimats et à la fin, la vie des habitants. Parc National depuis 1954 et site de la Liste du Patrimoine Naturel de l’Humanité de l’UNESCO depuis 2007, la montagne, le volcan du Teide est l’emblème de Tenerife. Sommet de l’Espagne, est aussi un résumé de tous les microclimats de l’île, du type semi-désertique, subtropicaux et méditerranéen.

Mais c’est le coté volcanique celui qui plus surprend. Une hauteur moyenne de 2000 metres avec plusieurs pics, plaines, forets, ravins, coulées et grottes laviques. C’est un Parc National très visité, or plus de trois millions de personnes le parcourent chaque année. La structure de la caldera et le stratovolcan Teide-Pico-Viejo est unique dans toute la planète.

Également, le Parc National est le refuge et le lieu de vie de nombreuses espèces endémiques de la flore et la faune. La vipérine rouge ou mauve (tajinastes); la violette du Teide; le lézard Tizón ou des oiseaux uniques sont une partie de ces endémismes. L’ensemble du Parc National occupe plus de 19 mil hectares, mais il faut ajouter un autre Parc Naturel, celui de la Couronne forestière avec plus de 46mil hectares. Cette partie est très boisée avec le magnifique te très résistant pin canarien.

La visite des Cañadas del Teide, du Roc Cinchado et les Rochers de Garcia; les plaines d’Ucanca, le Parador et le téléphérique pour monter au sommet est une visite incontournable de votre découverte de Tenerife. Etant donné qu’il y a beaucoup de visiteurs il est for recommandée de réserver vos billets du téléphérique online. L’entrée au parc est gratuite et peut se faire dans véhicule privée, le téléphérique est payant. L’ascension peut se faire aussi à pie mais il faut se renseigner sur le site du Parc National pour réserver votre droit et place, avec beaucoup d’avance. 

Nord de Tenerife.

Le nord est plus humide et escarpé. Une bande de territoire qui monté rapidement depuis la mer jusqu’á les hauteurs du Teide. 

Parc Rural d’Anaga.

Si le parc National du Teide domine le centre de l’Île, le Parc Rural d’Anaga se place dans la continuation de la crête du volcan. Donc il s’agit de 

Parc Rural de Punta de Teno.

Phare de la pointe du Teno. L’île de la Gomera se perçois derrière. ©Iñigo Pedrueza.

Le parc Naturel de la Pointe du Teno est une autre magnifique endroit où l’ont peut découvrir la nature plus sauvage de Tenerife. Impérativement if faut la visiter avec le Massif de Masca et les Falaises des Géants. La pointe est battue par les vents alizés qui laissent voir la voisine île de La Gomera. Dans une petite plaine côtière fruit des éruptions on trouve le phare de Teno. Magnifique lieu pour prendre des belles photos et faire des randonnées.

Gorges du Ravin de Masca.

Route de Masca, vers le ravin et les gorges du même nom, incroyable paysage dans le nord-ouest de Tenerife. ©Iñigo Pedrueza.

Magnifique randonnée depuis le hameau de Masca jusqu’à la mer à travers de gorges volcaniques et parois de 400 mètres de hauteur. La visite est payante et régulée à cause des difficultés d’accès. Il faut impérativement réserver votre place en avance.

Valle de l’Orotava.

Piscines de El Caletón à Garachico.

Il s’agit du résultat de l’éruption de 1706 quand le volcan du Trevejo a enseveli une partie de la ville et l’ancien port de Garachico. Sur la zone de contacte de la coulée de lave et l’océan se sont formes ces piscines naturelles parmi les roches volcaniques. Il est posible de se baigner.

Sud de Tenerife.

Malpaís de Güimar.

La Montaña Grande ©Iñigo Pedrueza.

Le Malpais de Güímar est une Reserve Naturelle qui se trouvé a 25 kilometres au sud de Santa Cruz. Malpaís signifie mauvaises terres, en effet il s’agit de presque 300ha de coulées laviques récentes qui conforment un paysage volcanique très beau. Flore et faune locale et plusieurs sentiers qui vous permettront de vous régaler sans trop d’effort mais beaucoup de recompense.

Falaises de Géants (Acantilados de los Gigantes).

Falaises des Géants, Los Gigantes, un autre incroyable lieu de Tenerife. ©Iñigo Pedrueza.

Les Falaises des Géants (Los Gigantes) sont un massif basaltique qu’on trouve dans la partie ouest de Tenerife. Lieu géologique, vivier pour la pêche et haut lieu de la plongée dans l’île canarienne.

Ravin de l’Enfer (Barranco del Infierno) d’Adeje.

Incroyable parcours de 7 km entre les gorges du Ravin de l’Enfer. Un sentier unique, très prisé car la visite est fort limitée et payante. Que 300 persones par jours son acceptées, donc vous devez réserver bien en avance vote visite.

Montagne rouge de El Medano.

Paysages lunaires de Vilaflor.