Le Ravin de l’Enfer, Gorges volcaniques à Adeje

Les gorges du ravin de l’enfer, un lieu protégée est méconnue de Tenerife.

Le Ravin de l’Enfer est une réserve Naturelle placée au sud de Tenerife, notamment dans la municipalité d’Adeje. La Réserve a ce nom à cause de son relief très abrupt qui inclut des “roques” (collines et pics d’origine volcanique et des ravins et vallons creusés par l’érosion. Crée en 1994 est un espace protégé de plus de 1800 hectares.

Etant donne sa valeur écologique la visite est payante, régulée et limitée à 300 personnes par jour. Vous devez impérativement réserver vos tickets si vous voulez découvrir cette merveille canarienne.

Le parcours du fameux sentier qui traverse le Ravin de l’Enfer démarre a 350 mètres d’hauteur, dans la municipalité d’Adeje, mais pas dans Adeje plage, plutôt sur les medianias, dans un mirador magnifique. Le sentier longe le ravin durante 6,6 kilomètres et vous mettrez au peu près entre trous heures et demi et quatre heures aller/retour. La difficulté est moyenne basse, mais il est recommandé de porter des chaussés de marche, comme toujours.

L’intérêt du site est surtout géologique car les formations son particuliers et montent bien la formation et les structures volcanique de l’île. Les ravins sont séparés par des collines et petits pic d’origine volcanique, appelés Roques en Canaries, par exemple le Roque del Conde, de Ahiyo, de Ichasagua, de Imoque et celui de Abinque.

Flore et faune riche en endémismes.

Le Ravin de l’Enfer, des magnifiques gorges volcaniques: el Barranco del Inferno.

La Réserve naturelle occupe la partie nord de la municipalité d’Adeje, entre la Couronne Forestière et le Paysage Protégé d’Ifonche. Dans le ravin cours un des plus importants cours d’eau de Tenerife et même une chute d’eau dans la partie la plus profonde des gorges. C’est l’eau qui permet de vivre une riche et particulière flore.

D’entre les espèces vegetales plus interessants ont souligné certaines pas très communes comme le saule (Salix canariensis), des dragonniers (Dracaena draco), des saponaceae (Sideroxylon marmulano), tabaibas (Euphorbia atropurpurea) et cardones les cactacées typique des Canaries et des pins dans les parties les plus hautes. Le ravin de l’enfer possède aussi des endémismes comme la vipérine de Tenerife (Tajinaste) (Echium sventenii).

Parmi les animaux il y a beaucoup d’insectes endémiques, des oiseux comme le faucon pèlerin, la buse variable et le puffin de Scopoli.

Les gorges ont été habitées même depuis l’époque des Guanches. Dans les grottes et les abris sous roches on y trouve des petroglyphes et des enterrements. Plusieurs momies et des outils ont été récupérés à l’intérieur du ravin. Aujourd’hui ces vestiges se trouvent dans le Musée de la Nature et del Home de Santa Cruz de Tenerife.

Comment se rendre au Ravin de l’Enfer.

Le ravin de l’enfer parcours des gorges superbes entourés de parois très hauts.

Rappelez vous de réserver votre ticket avant de vous rendre aux gorges. Si vous avez besoin d’aide ou vous cherchez une excursion organisé écrivez nous pour qu’on puisse vous mettre en contact avec les agences qu’on connait (info@tenerifecanaries.fr)

Vous mettrez une heure par autoroute depuis Santa Cruz de Tenerife, mais seulement 15 minutes depuis Los Cristianos (à 11 km);  30 minutes depuis El Medano; ou 21 dès l’aéroport Ténérife Sud, Reina Sofia. Les Falaises des Géants sont à 25 minutes et le Parc National du Teide à 1heure (61km).