Malpaís de Güímar, Réserve Naturelle et Paysage volcanique

Parages volcaniques du “Malpaís” de Güímar, des randonnes magnifiques. ©Iñigo Pedrueza.

Malpaís de Güímar, Réserve Naturelle et Paysage volcanique

Le “Malpaís” de Güímar est un espace naturel placé dans la partie sud-est de Tenerife, près de la ville de Güímar. Le « malpaís » se sont de mauvaises terres impropres a l’agriculture à cause de son origine volcanique. Il s’agit d’un parage littoral formé par plusieurs coulées volcaniques récentes, qui ont développé un espace naturelle pas utile pour les cultures mais très riche en flore et petit faune. La Réserve du “Malpaís” de Güímar occupe une surface de presque 300 ha, ella a été déclarée comme tel en 1994, pour son importance écologique.

Comme on a dit il s’agit d’un lieu particulier parmi les sites volcaniques d’une île volcanique. Nous trouvons un entonnoir géologique formé par plusieurs coulés laviques que sont arrivées jusqu’à la mer. Les vulcanologues pensent qu’il a été crée il y a moins de cinq mil années, ce qui est très peu dans les âges géologiques. Apparemment ces coulées ont enseveli partiellement deux cônes volcaniques antérieures, la Montaña de la Mar et Las Morras del Corcho.

La Montaña grande ©Iñigo Pedrueza.

Les matériaux basaltiques composent un territoire beau et sauvage. Ils surgirent depuis le cône de la Montaña Grande, le point le plus élevé de la Réserve avec 257 métrés de hauteur. Le cratère de Montaña Grande mesure 300 mètres de largeur. Autour du cratère, on y trouve beaucoup de matériel pyroclastique de diverse taille. Des cendres et des bombes volcaniques qui ont jailli, non depuis le cratère, mais depuis des fissures de la montagne. Bien que ne soient pas très faciles à repérer, la zone compte beaucoup de “jameos”. C’est le nom local des tubes volcaniques, notamment la Cueva Honda.

La côte de la Réserve du “Malpaís” de Güímar est très déchiquetée et abrupte.

Flore et Faune.

Les cordones canariens, une des espèces naturelles plus typiques de Tenerife. ©Iñigo Pedrueza.

Bien que la région soit plutôt aride le “Malpaís” de Güímar ce n’est pas un désert. Bien au contraire vous trouver une des meilleurs exemple de tabaibal-cardonal, c’est-à-dire, des arbustes du tabaiba (Euphorbia atropurpurea) et des cactacées les cardones (Euphorbia canariensis). Le contraste entre le vert vif des plantes, les couleurs des fleurs et le noir du basalte du “Malpaís” de Güímar, donne des magnifiques photos et des superbes sensations ou milieu de la nature brute.

On ne verra beaucoup de grands animaux, mais la faune invertébré est très importante car elle comporte des nombreux espèces endémiques. Une douzaine d’oiseaux nichent dans le “Malpaís” de Güímar. Plusieurs espèces de lézards et petits reptiles y habitent aussi. Parfois on peut dévisager un lapin ou des oursins.

Sentiers de découverte.

Il y a plusieurs possibilités pour découvrir le “Malpaís” de Güímar à travers de trois sentiers circulaires d’entre 2 et 6 kilomètres. Le parcours n’est pas très dure du tout, mais il réclame une certaine dextérité. Bien que les sentiers ont été nettoyés le sol est irrégulier et avec des cailloux de roche basaltique un peu partout. Les randonnées ne sont pas conseillées pour les personnes avec surpoids o de mobilité réduite.

Le sentier vous amènera dans des miradors incroyables. La randonnée est facile si vous êtes habitué à marcher. ©María Calvo.

Comment s’y rendre.

Grace à l’autoroute TF1, il est très facile de se rendre depuis Santa Cruz (20 minutes pour 25km) ou depuis l’aéroport Ténérife Sud (25 minutes pour 38km) o Los Cristianos (à 52km en 35 minutes).

Les pyramides de Güímar sont tout près-